Jean SALWA et Didier SALWA les dirigeants fondateurs

Le C V de CiiB

Au vu de son expérience décrite ci dessous, le CiiB est le seul expert national incontournable pour la réactivation du concept : l'épargne locale pour les entreprises locales.

 

Liste de ses expertises  mises en places et acquises et développées  durant l’existence  des bourses régionales :

 

Cotation en bourse : Marché fermés, spécialistes, cotations par boîte, cotation par oppositions, cotation criée, cotation informatique. 

 

Back office tenue des registres nominatifs actionnaires des entreprises tenu SICOVAM (EUROCLEAR)

 

Communication financière (achat d'espaces dans les médias) et ingénierie financier destinées aux montages financiers pour les TPE PME.

 

Respect des intérêts des minoritaires sous surveillance effective permanente de la COB (AMF).

 

Dates historiques du C.i.i.B

 

1982 (septembre) : Le CiB organise un dîner débat ayant pour thème "La bourse doit s'ouvrir aux PME". 300 personnalités de la communauté économique et financière (Compagnie des Agents de Change, C.O.B, Ministère des Finances, Ministère de l'Industrie, CGPME, CNPF, SNPMI) du monde politique et de nombreux chefs d'entreprise sont présents.
De cette initiative, s'en est suivi la création du Second Marché (1983), du Nouveau Marché (1996) puis Alternext (2005).

 

 

 

1982 à 1987 : Le CiiB est innovateur des introductions dans les bourses régionales de PME.

 

 

 

1983 : Témoignage de la Cote Desfossés sur le rôle du CiiB dans les bourses régionales

 


Le CiiB basé à Paris, ouvre des agences à Montpellier, Marseille, Tours et Marne-la-Vallée.
Le CiiB compte 23 salariés et s'apprête à ouvrir une antenne à Bruxelles et Barcelone, lorsque le crack de la bourse d'octobre 1987 avec la fermeture des bourses régionales interrompt son expansion.

 

 

 

1989 : Fermeture des 7 bourses régionales qui étaient l’unique source d’activité de CiiB d’introductions aux fonds propres de PME avec une épargne locale et régionale passionnée par les entreprises locale
A la fermeture des bourses régionales le CIIB avait introduit 54 PME sur le marché Hors Cote des sept bourses régionales de France (1 à Bordeaux, 3 à Lyon, 6 à Marseille, 3 à Lille, 3 à Nancy, 12 à Nantes et 26 à Paris). Ces entreprises innovantes appelées alors "entreprises de croissance" ont pu lever dans le public, auprès de 30 000 personnes, plus de 500 millions de francs.

 

* * * * * * *

 

 

 

ACTIVITÉ DE CiiB APRÈS LA FERMETURE DES BOURSES RÉGIONALES :

 

 

 

1990 : Le CIIB se reconverti et lance un marché d'actions de gré à gré par Minitel en remplacement des bourse régionales, en utilisant l’association Love Money que le CiiB avait créé et lancé en 1985 pour promouvoir les PME et protéger les épargnants.

 

 

 

1996 (avril) : article d'Olivier PICON, cofondateur du journal  "Investir «dans un éditorial, à propos du marché d'actions mis en place en 1990 par le CIIB, intitulé "Internet sera-t-il la Bourse de demain ?".

 

 

 

De 1998, jusqu'en 2008, le CiiB transmet bénévolement son savoir faire du concept à l'association Love Money pour l'Emploi qui oriente cette activité vers les start-up avec des avantages fiscaux.

 

Le site du ministère de Finances présente l'association comme un mouvement économique et social "innovant"

 

 

 

2002, 23 associations Love Money sont créées à travers la France :

 

(Précurseur 20 ans avant le crowdfunding)

 

Associations Love money pour l’Emploi à :  Cagnes-sur-Mer (06), Caen (14), Bordeaux (33), Montpellier(34), Reims (51), Paris (75),Lagny-sur-Marne (77), Ris-Orangis (91), Neuilly-sur-Marne (93), Champigny-sur-Marne (94), Fort-de-France (97): Rodez (12), Beaune (21), Donzère (26), Rennes (35),  Montrond-les-Bains (42), Saint-Germain-en-Laye (78), Amiens (80), Fontenay-le-Comte (85), Poitiers (86), Neuilly-sur-Seine (92):  Clarac (31)

 

 

 

2008 : constat d'un échec de notre nouvelle activité, (aujourd’hui cette activité s'appelle crowdfunding) les 15 jeunes entreprises qui ont collectivement levé plus de 5M€ se trouvent quasiment toutes, au bout de trois à quatre ans d'existence, en dépôt de bilan et sont liquidées.

 

Dans l'intérêt des épargnants, Love Money arrête cette activité de rapprochement vers les trop jeunes entreprises (les start-up).

 

(Ce sont des dizaines d'entreprises de crowdfunding equity qui prennent quand même le relais du concept start-up de CiiB)

 

 

 

 * * * * *

 

 

 

2011 : Demande et obtention auprès de NYSE EURONEXT de l'agrément en tant que "Listing Sponsor sur Alternext" permettant au CIIB de poursuivre, en partie,  son activité d'origine qui était PSI.

 

Désormais, Il sélectionne les entreprises ayant au moins quatre bilans pour les préparer  avec le Carnet d'annonces, à l'introduction en bourse, sur le Marché Libre et sur Alternext.

 

 

 

 2011 : LE CiiB REMET EN SERVICE ET ADAPTE A INTERNET LE CONCEPT MINI BOURSE ELECTRONIQUE DE GRÉ A GRÉ qu'il avait créé en 1992 pour le minitel destiné  aux Start-up. Mais, désormais il le réserve pour les entreprises de croissance ayant au moins 3 bilans et une volonté d'organiser leur pérennité. Ces entreprises doivent viser à moyen terme de se faire coter sur EURONEXT.

 

 

 

2012 : L'association Love Money structure indépendante de CiiB intercale son rôle dans le concept Mini-bourses afin de protéger préventivement les épargnants comme le ferait l'AMF (Autorité des Marchés Financiers)

 

 

 

2014 : Création Par l’État du "PEA PME" : Bénéficiaires seules les entreprises du Marché libre et Alternext. En effet les entreprises cotées ont toutes déjà déposé complet sur Euronext ce qui limite les formalités pour les intégrer dans les PEA PME (Alors que les TPE et PME non cotées n'ayant rien déposé, chaque épargnant doit constituer un dossier complexe sur l'entreprise non cotée qu'il veut placer dans un PEA. Ces formalités au nombre de 12 attestations ou formalités différentes, dissuadent les épargnants à investir dans le non coté).

2015 : Le parlement vote l'article 172 de la loi du 6 aout 2015 afin d'envisager .."la création la promotion de plateformes de cotations régionales ou de bourses régionales dans chaque métropole régionale, en hexagone et dans les outre-mer, afin de fournir un outil de circuits courts de financement régional." cette loi est restée en attente seul le CiiB à avancé sur ce projet

 

Fin 2018 : Le  CiiB lance sa propre augmentation de capital pour développer à l’échelle national, sous forme de franchise, le Carnet d’Annonces qui veut ouvrir les PEA PME aux TPE PME & ETI non cotées.

 

Le CiiB a décidé à l'occasion des futures élections régionales de 2021 de sensibiliser les candidats. Rappelons qu'une des missions des Conseils régionaux est de favoriser le développement économique et de l'emploi, donc du développement des entreprises.