Ce ne sera pas les multinationales mais bien les 400 000 TPE PME qui relèveront la France.  Il faut sortir de la spirale : Créer des entreprises qui ne grandiront plus car elles se feront croquer par les grandes sans créer d’emplois.

 

Les particuliers investissant en direct dans les entreprises sont passé de 9.6 millions en 1991 à moins de 3 millions en 2015, leur épargne a changé elle s’investit désormais à travers des fonds et dans les multinationales.

 

Deux événements majeurs sont intervenus depuis un an. Ces evènements visent autant les épargnants individuels que les TPE et PME régionales. Bien que passées inaperçues ils peuvent avoir, selon la manière dont ils seront appliqués, un impact énorme sur l’économie et l’emploi en France.

 

1er évenement Le 7 août 2015  a été publié au Journal Officiel l’article 172 de la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques qui a décidé la création de plateformes de cotations régionales ou de bourses régionales afin de fournir aux PME un outil de circuits courts de financement régional.       (Un rapport du gouvernement a été présenté en 2016. Mais à ce jour rien n'a été mis en place : Monsieur Hollande contactez nous !).

2ème évenement le 24 novembre 2015:  Il a été attribué un label par Finance Innovation* à notre « Carnet d’annonces »,  notre projet visant à créer des centaines de « Mini Bourses de voisinage » dans les TPE et PME.

 *( Finance Innovation est un pôle de compétitivité mondial a été créé et labellisé en 2007 par le Ministère des finances. Les membres fondateurs du pôle sont EURONEXT Paris - Paris EUROPLACE - Fédération  Bancaire Française (FBF) -  Fédération Française des Sociétés d’Assurance (FFSA)  -  Association Française de Gestion (AFG)  - CCI Paris Ile de France - Région Ile de France  - Ville de  Paris - Direccte Ile de France – Bpifrance)

 

Ces deux événements valident le modèle économique de CiiB dont le renouvellement de l’agrément Listing sponsor a été donné le 11 janvier 2011 dont les activités avaient été interrompues en 1991 suite à la fermeture des bourses régionales.

Aujourd'hui les Carnets d'annonces sont en mesure de remplacer les bourses régionales

 

Tel  une start-up le  CIIB a créé  et développe un projet inédit au monde : Un  Marché d’actions TPE/PME/ÉPARGNANTS, en négociations  libres, entre particuliers et sécurisé Protégeant LES épargnants AVEC LES RÈGLES AMF

 

Le plan de développement de CiiB vise à mettre en place  d'ici 5 ans 1 000 mini-bourses locales et faire revenir sur les TPE et PME  au moins 1 million d’épargnants à partir de ces mini bourses  locales ou régionales CRÉANT 1 MILLION D'EMPLOIS

 

Le premier objectif des mini-bourses locales, interne dans les entreprises(appelées aussi carnets d’annonces) est de redonner aux épargnants une confiance qu’ils ont perdue sur les entreprises et la bourse. Cette confiance doit être regagnée afin de permettre aux TPE PME de satisfaire leurs besoins d’investisseurs mais en apportant toutes les sécurités nécessaires aux épargnants. Confiance revenue, les épargnants investiront dans les entreprises locales, créatrices d’emplois locaux, et de plus values pour ces investisseurs.

 

Comment ça marche :

Le CiiB sélectionne (avec l'appui des consultants locaux) des entreprises  pour leurs perspectives de croissance, de pérennité, avec potentiel de rentabilité dividendes et / ou plus values  et ainsi démontrer que cela peut-être un bon placement

Ce n’est qu’après ce constat que CiiB met en place les  Carnets d’annonces. ( L’objectif final étant d’accompagner ces TPE, lorsqu'elles seront devenues PME, sur la bourse. CiiB Listing sponsor est à même de les introduire à peu de frais.)

 

Le Carnet d’annonces et les services attachés sont prêts, nous avons fait la "preuve du concept"   auprès de quelques premiers clients. La présente augmentation de capital va permettre au CiiB d'embaucher afin de mettre en place, à l'échelle nationale, ses services avec les dernières techniques informatiques et de lui donner l'agrément CIF

 

 

 

 

Les principaux investissements prévus, financés par la présente opération sont :

-        accélération de la modernisation du logiciel pilotant le Carnet d’annonces en prévision de son changement de dimension, au niveau grand public en France puis dans l’Union Européenne ;

-        Constitution d’une nouvelle équipe de collaborateurs que CIIB employait jusqu’à la fermeture des bourses régionale (18 salariés) par le recrutement de collaborateurs Objectifs, la mise en place de l’ensemble des services  administratifs et comptables, commerciaux, attaché de presse, webmasters, analystes financier, relation avec  institutionnels et collectivités, gestionnaire de back office titres, formateurs pour dirigeants d’entreprise, formateurs pour franchisés, gestionnaires pour correspondant (cf. chapitre 4.4.2).

-        Mise en place d’un réseau de franchisés

 

La souscription à l’augmentation de capital est ouverte au public

 au prix de 16 euros l'actions. On peut également, sans souscrire, acheter des actions au même prix de 16 euros

 

 

 

NB : Un bulletin de souscription à l’augmentation de capital est disponible en dernière page du présent document d’informations.

Mais vous pouvez toujours appeler au 06 14 85 19 15  ou n01 42 46 11 73

ou passer au CiiB 10 rue de Montyon 75009 Paris qui vous aidera soit à souscrire soit acheter des actions

 

L'AUTRE MOYEN POUR DEVENIR ACTIONNAIRE de CiiB,

Il est possible d’acheter directement des actions(1) sans souscrire  grâce au Carnet d’annonces d’achats et ventes d’actions CIIB cliquez ici pour y accéder.  (des actions sont à vendre à 16 €, les vendeurs s’engagent à réinvestir le montant de la vente dans l’augmentation de capital).

Le prix des actions, en vente de gré à gré, sur le Carnet d’annonces d’actions CIIB, est fixé librement entre acheteurs et vendeurs avec possibilité de placer les actions dans un PEA et/ou de faire ensuite des arbitrages en exploitant les écarts de prix, et ainsi participer à la liquidité).

 

Présentation de CIIB

 

Le CIIB disposant en 1980 de l’agrément du CBV (Comité des Bourses de Valeurs = AMF aujourd'hui) d’Auxiliaire de la profession boursière (PSI aujourd'hui) avait relancé leur activité qui était en déclin sur les 7 bourses régionales en leur apportant aux Agent de change un nouveau rôle de financeurs des PME.

Ce fut une énorme réussite, l’activité des bourses régionales avait atteint des sommets inégalés.

 

C’est parce que les sept bourses régionales ont été privatisées loi du 22 janvier 1988 reprises par les banques, puis fermées en 1991. Le  CiiB, n’ayant plus de bourses régionales à sa disposition, ni d'Agents de change devenus banquiers, a décidé lui, de ne pas fermer. Ainsi, dans les années 1990/2000, il a reconverti son activité en adaptant la technique boursière sous la forme de Carnet d’Annonces, en interne et au sein de chaque entreprise, alors accessible sur le minitel de l'époque, puis aujourd’hui sur le web accessibles par mobiles ou fixe.

C’est sur conseil de l’AMF, qu’il a donné à ce concept le nom de « Carnet d’annonces »en 2014.

Les Carnets d’annonces apportent un moyen, aux actionnaires de chaque entreprise de négocier de gré à gré, sur la plateforme d’échanges propre à chaque entreprise, ses actions avec garantie de règlement livraison. Cette faculté est également ouverte à des personnes extérieures, non encore actionnaires, qui souhaitent placer leur épargne ou investir dans le capital de  ces entreprises.     

    

CONSTAT SUR L’ÉVOLUTION DE L’ACTIONNARIAT EN FRANCE DEPUIS 1980 :

Il y avait 2,8 millions d’actionnaires en 1980. L’activité des bourses régionales était en déclin.

1981/1983 lancement des introductions sur les hors cote des 7 bourses régionales par le CiiB puis création en 83 du Second marché pour les PME initié par CiiB.

Le nombre d’actionnaire a atteint 9,8 millions en 1989 (source COB) les bourses régionales étaient en pleine expansion.

Entre 1981 et 1989, les Français ont été pris d’un engouement pour investir dans les petites entreprises locales dont les actions étaient diffusées par les bourses régionales : à partir de 1982 CiiB était le principal animateur des 7 bourses régionales en y introduisant 54 entreprises Sur les 7 marchés Hors cote pendant ce temps 300 PME entraient au Second marché aussi, dans les 7 bourses régionales.

Initiateur du Second Marché, CIIB a aussi contribué à un grand nombre d'introductions dont Zodiac, Clarins, Miko, Pasquier, entre autres.

1988/1991     Le législateur décide la privatisation des Agents de change et des 7 bourses régionales s’en est suivi la fermeture des bourses régionales décidée par les nouveaux patrons des bourses.

 

Depuis 1991 l’actionnariat en France chute vertigineusement d’année en année.

2015     La France ne compte moins de 3 millions d'actionnaires (source AMF)

 

Avertissement

Ce document d’information expose la situation actuelle, le plan de développement et les perspectives financières de CiiB S.A.

Ces perspectives étant soumises, naturellement, aux aléas inhérents au développement d’un projet d’entreprise, la souscription au capital s’adresse à des investisseurs capables d’apprécier les risques de perte de l’investissement.                                                                                                                      

Les actions CiiB S.A. ne font à ce jour l’objet d’aucune inscription sur un quelconque marché d’actions réglementé. Toutefois, un Carnet d’annonces d’actions et un carnet d’annonces de bons a été mis en place sur le site www.ciib.fr afin de faciliter la liquidité des titres. Les prix s’y forment librement.      Les comptes prévisionnels inclus dans ce document présentent par nature un caractère incertain. La réalité de l’activité de l’entreprise pourrait différer des prévisions de manière significative, à la hausse ou à la baisse.

L’augmentation de capital ici proposée par CIIB S.A. n’entre pas dans le cadre d’une offre au public de titres financiers. La rédaction du présent document d’information n’est donc en aucun cas exigible et l’Autorité des Marchés Financiers (A.M.F.) n’a pas à être sollicitée pour donner son avis sur cette opération, qui n’entre pas dans le cadre de sa mission. Toutefois, CIIB S.A. a fait le choix d’établir ce document, dans un souci de transparence, pour délivrer les informations utiles tant à ses propres actionnaires qu’à de futurs investisseurs, afin qu’ils puissent, en toute connaissance de cause, prendre la décision d’entrer au capital de la société.

C’est pourquoi ce document est établi, de manière volontaire, en respectant le plan des rubriques qui étaient habituellement imposées par l’ancienne instruction 98-08 de la COB aux sociétés faisant appel public à l’épargne (la notion d’appel public à l’épargne ayant disparu avec la loi de modernisation de l’économie en 2008 pour être remplacé par la notion d’offre au public.

 

 

CiiB (Conseil en Ingénierie et Innovation Boursière) est le dernier expert historique, sur l’actionnariat populaire, issu de la «Coulisse». Son activité a été intense dans les années 80 en contribuant à ouvrir les portes des sept bourses régionales françaises aux petites entreprises régionales.

En 1991, son activité d’introduction en bourse a été mise en sommeil suite à la fermeture par le législateur des bourses régionales.

Toutefois, CIIB, fort de son savoir-faire pour mobiliser l’épargne locale, s’est reconverti, et a ouvert sur le minitel un marché de gré à gré de voisinage entre particuliers pour permettre à cette épargne, qui n’avait plus de bourses régionales, d’investir dans des création d’entreprises innovantes ayant le potentiel et la volonté de grandir et d’entrer un jour en bourse. Suite à une campagne de presse, la COB a mené une enquête et estimé que le concept était à la limite de l’appel public à l’épargne mais n’est pas intervenue.

CiiB alors transfère, bénévolement, son savoir-faire à l’association Love Money gérée par Didier et Jean SALWA.

Après avoir ouvert vingt-sept associations Love Money dans 27 départements en France et dans les DOM-TOM, et rassemblé un millier d’adhérents, l’activité de l’association Love Money s’est arrête en 2006. Love money arrête son activité « start-up » faute de moyens financiers et devant les trop nombreux abandons des créateurs d’entreprises entrainant l’échec du concept et des pertes pour les épargnants.. Le concept est repris par les crowdfunding sans l’objectif «introduction en bourse » et sans sécurité pour les épargnants.

2011 Le CiiB a repris son savoir faire et développe le Carnet d’annonces, obtient son agrément Listing sponsor abandonnant la création d’entreprises. L’association est revenue à sa vocation première qui était  la  protection préventive  des épargnants et s’y cantonne s’inspirant des règles de l’AMF et d’Euronext .

                                                                                                                                                                                                       

Ouverture du CiiB à de nouveaux partenaires

CIIB entend transmettre son savoir-faire afin de commercialiser son Carnet d’annonces à l’échelle nationale. Pour cela, il lance ici, un appel candidatures à l’attention des professionnels du conseil aux entreprises, et au-delà (cabinets juridiques ou comptables, établissements financiers, places financières, cabinets d’assurances, gestionnaires de patrimoine etc.) afin qu’ils participent au réseau national que CIIB entend développer.

L’objectif est de développer le concept Carnet d’annonces à l’attention des petites entreprises ayant le statut de société anonyme, ou ayant adapté leur statut de SAS dans le respect du Code de déontologie Love Money et souhaitant accroître leurs fonds propres. Les sociétés sont sélectionnées notamment au vu de leurs perspectives de croissance. Elles doivent compter au moins quatre salariés, disposer d’un historique d’au moins trois bilans et leur pérennité doit être programmée ou envisagée.

Les futurs partenaires ont aussi la possibilité de devenir actionnaire de CiiB, dès maintenant, avec la présente augmentation de capital. Les entreprises clientes des partenaires de CIIB utiliseront le Carnet d’annonces pour préparer, à moyen terme, leur inscription sur le Marché libre ou leur introduction sur Alternext.

Les entreprises utilisant le Carnet d’annonces entreront de fait dans une nouvelle forme de pépinière d’entreprises qui les préparent à entrer dans les cinq ans, en bourse au Second Marché ou Alternext.

Les entreprises, les candidats, partenaires et/ou à la franchise doivent auparavant mettre à jour leurs compétences  au concept Carnets d’annonces, aux mécanismes juridiques et financiers d’ouverture du capital des entreprises et au respect de l’esprit et des règles AMF et Euronext avec une formation  (de 5 jours)dispensées par le CiiB, qui dispose l’agrément formateur (pour une prise en charge par l’OPCA).

Ce n’est qu’après avoir suivi ces formations et avoir acquis les connaissances attachées au Carnet d’Annonces que les franchisés ou partenaires peuvent poursuivre leur demande de candidature.